Troubles intestinaux cheval : comment les soigner ?

Les troubles intestinaux cheval peuvent impacter négativement le quotidien de l’animal. Il est de rigueur de les traiter pour éviter de les aggraver. Pour ce faire, on peut recourir à différentes solutions naturelles ou à des compléments alimentaires qui améliorent le fonctionnement de la sphère intestinale de ce grand animal.

Généralités sur l’alimentation du cheval

Le cheval est un animal de grande taille qui doit beaucoup se nourrir. Il est herbivore, et passe la plupart de son temps dans les prés, car il lui faut dix-neuf heures par jour pour manger. Cet équidé doit prendre des petites rations tout en marchant afin de bien digérer ses repas. Cela s’explique par l’insuffisance digestive qui fragilise énormément l’animal. Le cheval doit être nourri par rapport à son âge ou en fonction des tâches qu’il doit accomplir  pour ne pas déséquilibrer sa flore intestinale. Si le cheval tombe malade, les éleveurs peuvent lui donner des traitements vétérinaires en plus de quelques solutions naturelles. Nous en saurons plus sur les compléments prescrits par les professionnels dans cet article

Sujet a lire : Les meilleures destinations de plongée accessibles en yacht.

Quid des troubles intestinaux cheval ?

Cela n’a rien de nouveau pour les propriétaires de chevaux, car ils sont souvent confrontés aux problèmes digestifs qui s’en prennent à ces animaux. Les coliques, les ulcères et la chute du système immunitaire sont les principales sources de ce fléau. Les symptômes ne sont pas toujours les mêmes, mais les pluscourants sont :

Le ventre gonflé;

Avez-vous vu cela : Comment impressionner un recruteur grâce à votre CV ?

Les constipations,

Les diarrhées ;

Les crottins secs et plus petits;

Les douleurs abdominales. 

Les ulcères gastriques se reconnaissent facilement par l’apparition des symptômes, comme les bâillements incessants, l’amaigrissement, la dysphagie et l’épuisement de l’animal. Si vous constatez l’un de ces symptômes, il est impératif de contacter le vétérinaire afin qu’il puisse prescrire un traitement pour réduire l’acide présent dans l’estomac du cheval. Les solutions naturelles peuvent être utilisées commeprévention en vue d’apporter un soulagement digestif au cheval.

Quelques alternatives naturelles pour améliorer la digestion du cheval

La phytothérapie fait partie des solutions naturelles que l’on peut utiliser pour optimiser le confort digestif du cheval. Force est de constater que les résultats sont probants. De surcroît, cette méthode est sans danger pour l’équidé. Elle représente un supplément de bien-être qui soulage les maux. Le vétérinaire la complètera d’une cure prescrite par ses soins. 

Il est à noter que le vétérinaire peut recommander d’autres compléments qui vont agir sur la flore probiotique afin d’aider l’équidé à digérer aisément ses repas. Ces suppléments sont indiqués en cas de consommation d’aliments riches ou de repas déséquilibrés. Ils assurent généralement le confort digestif du cheval. 

Il est capital de respecter les doses prescrites et les précautions à prendre. Notons que les suppléments proposés par le vétérinaire sont souvent dédiés aux chevaux sevrés. Ils ne conviennent pas aux juments en gestation. 

Copyright 2023. Tous Droits Réservés